Qui est Courtier en Assurance ? Comment devenir Courtier en assurances ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession. Le rôle et les nombreux avantages du courtier en assurance. Zoom sur sa fiche de métier !

courtier-assurance-diche-métier

Le plaisir de conseiller et aider les gens

La dimension sociale & humaine du secteur

Le choix d’un marché en plein essor

Qui est un COURTIER EN ASSURANCE ?

Le courtier en assurance est une personne physique ou morale qui intervient comme intermédiaire entre un assuré et une entreprise d’assurance. Plus précisément, il appartient à la catégorie des « Intermédiaires en Assurances » (IAS), relevant des intermédiaires financiers. Une activité réglementée par le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie. Il bénéficie d’un statut de commerçant et doit être inscrit au registre du commerce comme courtier en assurance et doit être immatriculé à l’ORIAS.

Le courtier en assurance aide ses clients, particuliers et professionnels, à choisir des assurances. Le courtier d’assurances ne vend pas directement l’assurance, il conseille ses clients pour choisir l’assurance la mieux adaptée à leurs besoins. Le courtier en assurance doit donc très bien connaître le marché de l’assurance.

Le courtier en assurance est le mandataire de son client. Il lui propose ses conseils et négocie en son nom auprès des différentes compagnies d’assurance en fonction de son choix.

Quelle est la différence entre un agent et un courtier d’assurance ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’un courtier et un agent en assurance n’ont pas tout à fait le même rôle, bien que les deux proposent des produits d’assurance. Un agent est un salarié. Il propose donc aux clients qui viennent le voir des produits offerts par la compagnie d’assurance pour laquelle il travaille. Par le fait même, l’agent n’a pas besoin de rechercher de nouveaux clients, puisque c’est sa compagnie qui lui fournit ceux-ci.

Un courtier en assurance, quant à lui, est un travailleur indépendant. Il n’a aucun lien financier avec un assureur en particulier, ce qui en fait un expert impartial. Il peut malgré tout décider de s’associer à d’autres courtiers autonomes ou de se joindre à une société de courtage.

Quel est le rôle d’un COURTIER EN ASSURANCE ?

Découvrons, le poste de courtier assurances ensemble. Le métier de courtier en assurance consiste essentiellement à conseiller des produits d’assurance à des entreprises, des établissements ou des particuliers. L’approche de ce professionnel est centrée sur les clients, pour lesquels l’expert tente de dénicher les produits d’assurance qui leur conviennent le mieux et ce, tout à fait gratuitement.

Le courtier en assurance dispose des connaissances adéquates. Tout d’abord, il doit comprendre rapidement un contrat d’assurance et pouvoir ainsi faire jouer la concurrence. Mais d’une autre part, il doit savoir obtenir les propositions d’assurances les mieux adaptées à son client, mais aussi les tarifs les moins chers.

Un courtier en assurance est un expert. Ses qualifications lui permettent d’identifier facilement si plusieurs contrats d’assurance (auto, habitation, assurance vie, etc.) ne proposent pas les mêmes garanties. Un particulier seul a du mal à différencier les termes et conditions de ses divers contrats. Car, comme cela est souvent le cas, il se retrouve avec plusieurs assurances qui couvrent les mêmes risques, pour rien.

Le courtier, quelle formation suivre et quelles sont ses missions ? Zoom sur la profession !

courtier-assurances-Citation

ses Missions

Une des principales tâches du courtier en assurance est de comparer les différents produits offerts par les compagnies auxquelles il a accès. Son expertise lui permet de sélectionner rigoureusement les assureurs faisant partie de son réseau. Il évaluera leur solvabilité, la rapidité avec laquelle ils règlent les sinistres, leur gestion de contrats et la qualité de leurs produits d’assurance.

La neutralité et la position privilégiée du courtier lui permettent ensuite de sélectionner parmi les nombreux produits d’assurance existants ceux qui offrent les meilleures conditions à ses clients. Donc, à ce sujet, il doit savoir les produits qu’il propose à ses clients, connaître les dernières innovations ou les modifications que peut introduire la loi, savoir ce qui se fait à l’étranger.

Représenter ses clients auprès des compagnies d’assurance, pour faire valoir leurs intérêts en cas de sinistre ou demander l’élaboration de nouveaux contrats pour des clients ayant des besoins spécifiques.

Accompagner ses clients dans leur évolution en anticipant les changements et en adaptant les contrats.

Les COMPÉTENCES

La qualité première d’un courtier d’assurances est d’avoir un bon relationnel. Il faut se créer un réseau de clients et de fournisseurs que le courtier doit ensuite fidéliser. De plus, il devra continuellement négocier avec les compagnies d’assurances et convaincre ses clients. Être un bon orateur est donc un avantage dans l’exercice de cette profession.
La capacité d’adaptation dont fait preuve un courtier en assurance est essentielle. Il doit réagir vite s’il est confronté à un changement dans la situation de son client.
Le courtier d’assurances doit être capable de travailler en autonomie, il faut se prendre en main. Enfin, il faut être disponible pour ses clients qui peuvent avoir à affronter un sinistre à n’importe quel moment.

Quelles sont les compétences attendues ?

  • Être un bon communicant et développer un réseau performant,
  • Avoir adaptabilité par rapport au profil de son client,
  • Capable de déceler et anticiper des prospects potentiels, provoquer le besoin,
  • Bien connaître les produits sur le marché,
  • Être à l’écoute et établir une analyse précise de la situation,
  • Informer le client en toute transparence et le conseiller,
  • Défendre les intérêts de son client et l’accompagner sur le long terme,
  • Maîtriser la digitalisation pour développer la prévention.

Le courtier en assurances est en contact direct avec la clientèle. Il possède donc de solides compétences commerciales : il est , doté d’un bon relationnel et d’un grand sens de l’initiative. Il sait parfois se montrer adaptable, voire créatif, pour répondre aux problématiques des clients.
Parmi ses principaux outils au quotidien, le courtier en assurances peut compter sur sa persévérance, sa finesse de négociation ainsi que sur une très bonne résistance au stress et à la frustration.

Curieux, le courtier en assurances est un expert qui actualise ses connaissances en permanence. Il suit au quotidien l’évolution des normes et les actualités de son secteur. Le succès du courtier en assurances découle souvent de son solide sens de l’observation et de l’anticipation.

 

Les avantages et inconvéniants du métier Courtier en Assurance

Les plus :

  • Un niveau de salaire très attractif
  • Une grande autonomie dans l’exécution des tâches quotidiennes

Les moins :

  • Des responsabilités lourdes et une grande somme de travail : stress fréquent
  • Une compétition acharnée entre courtiers : revenus variables pour les indépendants

LE SALAIRE

Le salaire du courtier en assurances est difficile à évaluer car composé d’une part fixe et d’une part variable (qui constitue souvent la majeure partie des revenus).

Cette dernière correspond souvent à la commission des courtiers, qui dépendent donc de leurs ventes. Ce taux se situe entre 10 et 15%, en moyenne, en fonction des contrats et du cabinet. Cette commission s’ajoute aux frais de courtage. La part variable reposant sur le volume de contrats signés, elle gagne en importance au fil de la carrière et provoque une belle évolution salariale : 2500€ environ pour un profil débutant, puis entre 5500€ et 6000€ de moyenne en cours de carrière.

Le salaire du courtier en assurance va aussi dépendre d’autres critères. C’est le cas, par exemple, de son employeur. Une grande société d’assurance va mieux rémunérer ses collaborateurs, notamment les courtiers les plus expérimentés, car les honoraires sont plus importants. La ville dans laquelle le courtier travaille peut aussi légèrement sur le salaire. En effet, la rémunération sera alignée au coût de la vie locale.

DANS QUEL ENVIRONNEMENT ?

Évolutions et carrière

Avec l’expérience, le collaborateur en cabinet de courtage peut voir sa carrière évoluer en prenant la responsabilité d’un portefeuille de clients plus important en termes de chiffre d’d’affaires, en se voyant confier des missions plus étendues, ou bien en devenant lui-même courtier.

Il peut également s’orienter vers les métiers suivants :

  • Directeur commercial
  • Risk manager
  • Responsable d’une succursale d’un grand groupe

GENRE

À noter que les employés sont à 79,8 % des hommes et à 20,2 % des femmes, ce qui n’est pas exemplaire en termes de parité homme-femme.

Femmes 20,2%

Hommes 79,8%

Métiers associés au COURTIER EN ASSURANCE

  • Courtier en banque,
  • Commercial, directeur commercial,
  • Gestionnaire de contrat,
  • Courtier, courtier en immobilier,
  • Courtier en voyages,
  • Courtier en travaux.
  • Conseiller en Assurance
  • Mandataire en Assurances
  • Mandataire d’intermédiaire d’assurance
  • Conseiller commercial
  • Agent général d’assurance.

LE COURTIER AUJOURD’HUI

On distingue deux grands types de cabinets de courtage : les grands cabinets qui appartiennent à de grands groupes, souvent internationaux, et les petits cabinets composés de trois ou quatre employés. Les grands groupes peuvent subir des restructurations, mais ils continuent d’embaucher. Les plus petits cabinets souffrent d’une forte concurrence, en particulier dans les grandes métropoles. Cependant, les situations entre cabinets sont inégales selon les différents domaines de courtage.

37340
Courtiers en assurance en France
9
% taux de croissance pour assurance
35
% des prêts négociés par des courtiers
10
% du nombre de nouveaux arrivants en 2022

Travailler en tant que Courtier d’Assurance : les meilleurs employeurs

Selon entreprise, le courtier en assurance peut recevoir une prime de résultats, de manière annuelle ou mensuelle, ce qui augmente considérablement la rémunération finale. En tant que salarié, le courtier va bénéficier d’avantages financiers qui vont permettre d’augmenter son salaire : un 13eme mois, une épargne salariale, une mutuelle d’entreprise, un remboursement total des transports, un comité d’entreprise avantageux, etc.

Primes et Compléments de Salaire

téléconseiller-maaf-assurance-avantages

MAAF Assurances

Les avantages des salariés MAAF Assurances : jusqu’à 9 à 32 jours de congés supplémentaires, télétravail, jusqu’à 3080 à 9180 € de primes, intéressement ou participation, self, tickets restaurant, complémentaire retraite, mutuelle, salle de sport, crèche, parking, chèques vacances, tickets cinéma, subventions vacances, chèques-cadeaux, culture et sport…
avantages-travail-maaf

FORMATION AU MÉTIER COURTIER EN ASSURANCE

Pour travailler en tant que courtier en assurance, il faut avoir obtenu au moins bac +2. Mais le candidat doit également se voir délivrer la capacité professionnelle. Pour en bénéficier, il faut effectuer soit un stage professionnel de 150 heures minimum dans une société d’assurance, soit un stage de deux ans dans un cabinet de courtage, soit un stage de quatre ans à un poste à responsabilités dans une entreprise, soit être diplômé en assurance ou en courtage. L’Organisme pour le Registre des Intermédiaires d’Assurance validera la capacité professionnelle.
Il existe des formations bac +2 qui permettent de devenir collaborateur : le BTS Assurance, le DUT Carrière Juridique ou le DEUST Banque, Organisme financier et Prévoyance. Pour évoluer plus rapidement au sein d’une entreprise, le candidat peut s’orienter vers l’une des nombreuses licences professionnelles en assurance. Cependant, avec bac +5, le candidat a plus de possibilités d’accéder à un poste important. Des masters professionnels spécialisés en assurance peuvent permettre d’y parvenir. Les écoles de commerce donnent également accès au métier de courtier en assurance.Selon le domaine de spécialisation qu’il aura choisi, son parcours sera légèrement différent.

Il peut ainsi s’orienter en assurance de dommages pour les particuliers ou les entreprises. Il peut aussi se spécialiser en assurance de personnes pour avoir accès aux assurances contre la maladie ou les accidents, aux assurances collectives, etc.

Pour en savoir plus sur la formation de ce professionnel, consultez notre page dédié à cette formation : 

Offres d’Emplois : des centaines d’offres de jobs étudiants ou offres de stage sont disponibles chaque jour sur les sites d’embauche (Pôle emploi, Monster, Apec, Indeed, Jobrapido, Leboncoin-emploi, Meteojob…). Deux grandes plates-formes d’offres françaises.